mardi 13 janvier 2015

Merkel et Hollande: un nouveau départ?


Ne sont-ils pas chou, tous les deux?
Faut-il y voir un changement salutaire pour l'Europe et l'Euro?
Ou n'est-ce hélas, qu'un petit épanchement lié à des circonstances émotionnellement invasives. 
Sinon qui resterait insensible devant la symbolique véhiculée par un tel rapprochement charnel (tout à fait dans le prolongement du contact pourtant masculin entre François Mitterrand et Helmut Kohl) ?
De là à y voir une même volonté de construire l'Europe alors que quelques jours auparavant, Merkel promettait l'excommunication aux grecs si d'aventure ils s"amusaient à mettre la vraie gauche au pouvoir!
Mais la marche de dimanche lui aura peut-être ramolli le cœur.

Les pays du Club Med attendent de voir. Un signe viendra peut-être de la BCE qui signifiera l'humanisation de cette Dame de Fer!

samedi 10 janvier 2015

Dextrose et polyphosphates à l'apéro.

Samedi 17h. L'heure de l'apéro. Oh! Un petit! Autant dire pas grand-chose.
Un petit verre de vin rouge d'Afrique du Sud, Un cabernet sauvignon de Cimerosa que j'achète chez Lidl: une vraie trouvaille. Et surtout, en plus de sa qualité, la possibilité de visser le bouchon en attendant de me resservir.
Un petit verre, peut-être deux, mais pas plus.
Pour l'accompagner, aujourd'hui, un rôti de dindonneau. Il m'a paru appétissant lors de l'achat. Ca l'est toujours tandis que je découpe de petits morceaux qui iront très bien avec mon vin.
Mais alors que je savoure ce moment de plaisir gentillet, je parcoure d'un oeil distrait la vignette collée au dos de ce rôti.
Je me rends compte en fait que si ce rôti est composé à 74% de volaille, les 26% restants, outre un peu d'eau, de sel et de sucre de glucose révèlent des composés chimiques de nature peu amène pour le commun des mortels pas très au fait des structures moléculaires des phosphates et autres érythorbate ou dextrose.
Pour moi qui ai quand même quelques rudiments de chimie, je ne comprends pas que l'on puisse trouver dans le meme aliment des diphosphates, des triphosphates et des polyphosphates. La raison et mes études sémantiques m'ont toujours enseigné que les deux premiers sont aussi des polyphosphates. Pourquoi alors spécifier? Peut-être parce qu'une directive européenne l'impose. Cela doit être la seule raison.
Je mange aussi du nitrate de sodium, en plus du chlorure de sodium qu'est le sel précité.
Le problème est que je trouve ça bon, plutot savoureux.
Et puis tant pis!
Il est dit que ce qui ne tue pas fortifie!
Et après tout diantre! Vivons dangereusement quoi!

jeudi 8 janvier 2015

xAPI ou/et "Je suis Charlie", dilemme du jour.

Aujourd'hui, depuis 6h du matin, tandis que j'assumais la résolution n°2 pour l'année 2015 dans laquelle je me suis engagé à pédaler sur 6 kms en mode "faux plat" chaque jour ouvré, la question qui me taraudait était la suivante :
Aurais-je assez de sérénité et ma propension habituelle à faire fi de l'ambiance autour de moi pour faire preuve de la concentration nécessaire pour m'attaquer à cet ogre qu'ADL et Rustici viennent d'imposer à toute la communauté du e-learning qu'est xApi ou encore communément et gentiment appelé "TinCanApi"?
Ou serais-je encore sous le choc de l'attentat contre Charlie-Hebdo, qui m'a abasourdi, empêché positivement de dormir sereinement ?
Cet attentat qui, en plus d'avoir créé l'union nationale autour de l'évènement, m'a permis d'apprendre que les jeunes lycéens et étudiants n'étaient pas les imbéciles incultes de la génération Y qu'on croyait, tant ils ont été les meilleurs relais de l'outrage fait à la nation et à l'humanité dans les réseaux sociaux comme Twitter ou encore Facebook.
Témoin ce tweet de mon fils de 17 ans qui m'appris la nouvelle à midi, c'est-à-dire 1h1/2 après l'attentat:
Ce tweet m'a donné un énorme sentiment d'espoir et d'espérance en notre jeunesse qui semble en situation de reprendre le flambeau de l'insurrection contre toutes les idées ultra-réactionnaires et bien-pensantes, lesquelles s'appuient sur les religions pour essayer d'ériger la notion de blasphème en crime au pénal, un rêve pour les intégristes et fondamentalistes de tout acabit.
Mais peine perdue. 
D'autant qu'était organisée à mon boulot la cérémonie de vœux, assortie d'un hommage aux nouveaux retraités.
Aussi n'ai-je pas arrêté de penser à Charlie-Hebdo et à Cabu dont j'étais un fervent admirateur et lecteur de ses planches relatives aux beaufs dans le Canard Enchaîné!
La matinée a donc plutôt été consacrée à des tâches routinières, nécessaires mais peu amènes, en lieu et place d'une étude et réflexion relatives à une nouvelle approche technologique de l'enseignement à distance.
Mais au final, j'ai pris sur moi de reporter cette préoccupation à plus tard.
TinCanApi attendra.
Priorité au deuil et à l'union sacrée. 
Notre DG, en plus de nous proposer les 3mn de silence à midi pile, nous a aussi demandé une minute de silence durant son discours 1/2h avant.
Certains parmi nous, sans préméditation, arboraient un dessin stipulant "Je Suis Charlie" sur le revers du veston.
Tout cela m'a fait chaud au cœur.
En conclusion, j'en appelle à la volonté de chacun : 
Abonnons-nous en masse, comme un seul homme, à Charlie-Hebdo pour lui assurer la pérennité qu'il mérite, au moins en hommage à celles et ceux qui sont morts en le servant.

mercredi 7 janvier 2015

Charlie-Hebdo victime des djihadistes.

Cabu, Wolinski, Charb et d'autres encore qui nous ont permis tout au long de ces dernières années de mieux comprendre le monde qui nous entoure, avec le sourire viennent d'être assassinés par ce qu'on peut qualifier de fous d"Allah, désirant semble-t-il venger la publication par l'hebdomadaire satirique des caricatures de Mahomet.
Il s'agit là d'une atteinte insupportable à la liberté de la presse qui doit rester sacré pour tout républicain ainsi qu'un meurtre inqualifiable.
Condoléances à toutes leurs familles, ainsi qu'à toute la presse qui se retrouve orpheline de ses hérauts.

mardi 6 janvier 2015

Houellebecq : Soumission ou l'escalade zemmourienne.

J'ai reçu les livres de Trierveiller, de Zemmour et de Houellebecq en Pdf, parfois avant leur sortie officielle, de personnes que je ne connais même pas, possédant des emails intraçables.
Je ne les ai pas lus. Je ne pouvais pas les lire, et ce, pour diverses raisons .
Celui de Trierveiller était tellement entaché de morve et de bile, de mauvaise foi et de haine, paraît-il, selon les nombreux relais médiatiques dont le leit-motiv , depuis le 6mai 2012, est le "Hollande bashing", que je l'ai laissé à toutes celles et ceux qui se délectent des secrets d'alcôve et qui font le bonheur des producteurs des émissions voyeuristes de télé-réalité.
Le livre de Zemmour, quant à lui paraissait d'un opportunisme flagrant, surfant sur toutes les peurs que nombre de français peuvent ressentir après avoir regardé le journal de 13h de Jean-Pierre Pernaut ou encore celui de BFM.
Le schéma est en tous points ressemblant aux affiches d'avant 42 montrant les diaboliques bolchéviques, un couteau entre les dents et s'en prenant à la frêle petite française catholique apeurée.
Les islamistes sont là, au coin de la rue, juste là, tapis dans l'ombre, prêts à bondir sur eux, les enfermer, violer leurs femmes et leurs filles, transformer leurs églises en mosquées, instaurer la polygamie, interdire la consommation du porc, etc...
Je veux bien accepter ce discours, quand il vient d'un polémiste comme Zemmour, et le connaissant via ses billets sur RTL, ses empoignades avec Domenach sur i-Télé, ses diatribes feutrées et non moins réactionnaires avec Naulleau dans "On n'est pas couché", cela colle tellement au personnage que l'on ne s'en émeut plus.
Mais là, c'est quand même Houellebecq qui s'y met.
C'est quand même  l'auteur de "Les particules élémentaires".



Un monument, pour moi et combien d'autres férus de littérature.
Par ce livre, il vient de franchir un seuil: celui qui mène dans le Landerneau des néo-fascistes, rejoignant ainsi la meute des allemands du Pegida (Le mouvement des "Patriotes européens contre l'islamisation de l'Occident"), et les penseurs de l'acabit d'Alain Finkielkraut.
La France prend un dangereux virage, dans l'indifférence totale des intellectuels irrigués par les préceptes de Voltaire, Diderot, D'alembert, Condorcet, Rousseau, Hugo, Sartre et Camus.
Mais où sont-ils?
Pourquoi leur voix est-elle si inaudible, qui emporté  par sa foi en la "Manif pour Tous", qui déçu par le virage social-démocrate du gouvernement socialiste, devenus à l'image de Mélenchon, de vrais enragés?
Mais où êtes-vous, masse informe des bien-pensants qui tout à coup vous taisez devant le péril fasciste?
Réveillez-vous, peuchère! Qu'importe les quelques dizaines d'Euros que le fisc vous a pris en plus. Cela ne vous a pas empêchés de festoyer durant les fêtes ou pour certains de passer quelques jours sur la poudreuse. Les jours meilleurs reviendront car ainsi va notre pays.. des hauts et des bas.. mais toujours montrant le chemin humaniste.
Réveillez-vous, diantre! C'est la France en tant qu'idée et valeurs qui est en péril!
Et c'est un Français né musulman et que l'universalisme initié par les Lumières a nourri tout au long d'un parcours compliqué mais enrichissant qui vous en conjure.

vendredi 2 janvier 2015

Quelle mouche a piqué Thomas Piketty?

Pourquoi Thomas Piketty, cet économiste dont le travail de compilation de données statistiques historiques et d'analyse est reconnu dans le monde entier, par ses pairs et par les décideurs, pourquoi a-t-il refusé la Légion d'honneur?
On peut comprendre que par humilité il ait considéré que d'autres la méritaient avant lui, ce qui aurait été tout à son honneur.
Mais non! La raison de son refus est que le gouvernement devrait plutôt être occupé à appliquer les réformes qu'il préconise à longueur d'interviews, cherchant à s'élever par cet éclat au-dessus de tous, se targuant de ce fait d'être un "Maitre à penser" depuis la publication de son ouvrage fleuve, "La Capital au XXIème siècle".
Au passage, Jean Tirole, Prix Nobel 2014 d'économie a accepté bien volontiers qu'un officiel lui accroche cette distinction au revers de sa veste.
Car cette distinction est le symbole de la reconnaissance de la nation et non celle du gouvernement.
Piketty, votre proximité avec les ultra-libéraux n'est pas du meilleur effet sur vous. Reprenez-vous, ne vous laissez pas bercer ni berner pas les sirènes du libéralisme. Rappelez-vous que sans l'école française gratuite, vous ne seriez qu'un quidam parmi d'autres, perdu dans la foule, attendant des jours meilleurs dans un précieux anonymat.
Par respect pour nous, vous auriez dû l'accepter et ainsi justifier la fierté que nous avons témoigné à votre égard.

jeudi 1 janvier 2015

En ce 1er Janvier 2015, quelles perspectives ?


Bien qu'ayant passé la soirée de la Saint-Sylvestre @home, à tenter vainement d'ajouter 1go de RAM à mon vieux Toshiba Satellite M40X-141 dûment payé 30€, non sans avoir passé quelques temps auprès de mon nouveau petits-fils Gaby, je n'ai pu m'endormir que vers 4h du matin.
Pourquoi ?
Qu'en sais-je?
Peut-être cette angoisse qui étreint l'humanité depuis l'instauration du calendrier grégorien qui nous propulse , que dis-je? nous bascule violemment dans un espace-temps nouveau pour nous, lequel nous oblige à un apprentissage et un nouvel automatisme dans l'écriture de '2015' derrière chaque mois lors du remplissage des formulaires divers et variés.
Cette angoisse, associée à une envie assassine vis-à-vis d'Amazon et de mon fournisseur en ligne de mon giga de RAM, ont dû m'infliger un tel bourdon que je n'ai pas pu fermer l'oeil de la nuit.
Une opportunité pour dresser un bilan de l'année écoulée, me direz-vous?
Peut-être ! Mais que dire d'une Annus Horibilis sinon qu'elle a été à la hauteur de cet épithète?
Annus Horibilis? Pas pour moi! Quelques épisodes malheureux comme cette attente vaine d'un upgrade professionnel. Sinon rien de trop grave ni d'irrémédiablement handicapant.
Mais dites donc à tous les nouveaux chômeurs, et surtout aux anciens chômeurs qui ne seront plus indemnisés que c'était quand même une bonne année, un bon cru!
Leur réponse sera beaucoup plus proche de mon affirmation à coup sûr.
Demandez-le à François Hollande, qui sort de la pire année que puisse vivre un homme, fût-il président!
Mais par pitié, ne le demandez pas à Éric Zemmour, cet érudit imbécile (oui, ça existe, les érudits imbéciles, j'en fus un épisodiquement, comme tous ceux qui ont fait bac+5 et considèrent qu'ils font partie de l'intelligentsia.), ou encore à Valérie Trierveiller, cette bonne femme capable de voler un homme à sa campagne et à leurs 4enfants et de sentir flouée qu'une autre femme lui tisse le même destin, la privant des ors de la République qui lui étaient promis, la compagnie de Michelle Obama lors des rendez-vous du G8, les simulacres de compassion vis-à-vis des pauvres et des damnés de la terre pour lesquels elle avait créé exprès et pour l'occasion une fondation, sans se douter un seul instant que les femmes de la trempe de Mme Mitterrand se seraient comportées autrement plus dignement que l'image de mégère qu'elle-même laissera dans l'histoire..
Mais que restera-t-il de cette année écoulée qui ne nous laissera qu'un petit arrière-goût amer?
Le retour de Sarkozy? Une vaste mise en scène d'une pièce de théâtre promise à un flop retentissant malgré tous les efforts du consortium, que dis-je, du cartel médiatique  constitué par LCI, BFM et Le Figaro, alliés naturels pour la circonstance.
Mais je m"arrête là pour aujourd'hui.
Ma verve et ma rancœur nécessitent un courte pause..
Je reviendrai donc sur ce thème plus tard.