jeudi 21 avril 2011

Bravo au service des diplômes de l'ULP de Strasbourg

Qu'on arrête enfin de cogner sur le service public!
Je viens de vivre une expérience qui m'a laissé pantois sur le coup mais qui m'a aussi remis quelques certitudes sinon doutes en question.
Il y a de cela une dizaine de jours, je m'enquiers via le web des divers services de l'ULP de Strasbourg en charge de la délivrance des diplômes car je n'ai jamais réclamé le mien. J'ai obtenu le mien (DEA) en 1987 et je vois que dans les listes proposées, n'était citée ni l'UFR de géographie, ni le diplôme de DEA (mort et enterré depuis le LMD).
Je choisis toutefois parmi les 4 personnes chargées des différentes filières celle qui est en charge des filières les moins lointaines de la mienne, et je lui fais un mail détaillé avec force informations me concernant et détaillant les circonstances d'obtention du diplôme.
Je reçois en retour un mail très gentil m'assurant que l'édition de mon diplôme était lancée.
Je réponds chaleureusement à cette personne, m'attendant à recevoir, au mieux un formulaire par la poste.
Quelle ne fut ma surprise hier quand rentrant chez moi le soir, je trouvais dans ma boîte aux lettres un avis de passage du facteur m'informant qu'un pli recommandé avec accusé de réception m'attendait à la poste.
Rendez-vous compte de ce que cela implique en termes d'efficacité et de rationalisation des comportements :
Quand un service public envoie un document Unique sur la base de renseignements contenus dans un mail, mais qu'il assortit cet envoi d'un recommandé avec accusé de réception, c'est que ce service public a intégré de la meilleure manière qui existe la garantie que seul le destinataire réel est en mesure de réceptionner ce document.
Et cette démarche porte en elle-même tout le chemin parcouru depuis la bureaucratie du "22 à Asnières".
Encore bravo au personnel en charge de la délivrance des diplômes de l'Université Louis Pasteur de Strasbourg.