mardi 13 juillet 2010

Médiatiseur : une profession intermédiaire en e-learning

Nombreux sont les profs qui nous disent (à nous autres concepteurs de LMS et d'outils e-learning):
- Qu'est-ce que Scorm?
- Doit-on vraiment apprendre tout ce charabia que véhiculent les concepts liés à Scorm (Api, Lms, Javascript, Initialize, Interactions, Objectives, Commit etc..), ou encore à LOM (Dtd, Manifest, Xsd etc..)
- Ne peut-on tout simplement fournir un contenu (sous forme électronique ou papier), donner nos spécifications (adéquation Cours/Evaluation, choix du mode d'évaluation, définition des seuils de remédiation, temps limite, note minimum etc..) et attendre des spécialistes de la mise en forme et de la médiatisation un contenu en ligne, attrayant, bien découpé, ordonnancé selon nos voeux et prêt à être mise à disposition d'un apprenant ou d'une classe en un ou deux clics de souris?
Ces profs ont raison! leur rôle n'est pas d'apprendre un jargon qui n'est pas de leur ressort, d'entrer dans des arcanes incompréhensibles pour faire ce qu'ils sont censés faire rapidement et facilement: prescrire un cours..et faire de la veille dans leur discipline.
Les anglo-saxons l'ont bien compris et très tôt puisqu'à l'origine, Scorm a été mis en place pour une profession très répandue aux Etats-unis et en Grande-Bretagne ainsi qu'au Canada francophone d'ailleurs, la profession de médiatiseur ou de concepteur de ressources multimédia.
Profession peu répandue en France où on considère qu'acheter un outil de création de contenu (Elm, HyperOffice, CourseBuilder, Captivate et autres..) suffit à faire d'un prof un spécialiste de Scorm ou de contenu Flash.
En vérité, et nous sommes peu nombreux à le croire, la médiatisation de contenu pédagogique constitue un très grand réservoir d'emploi qualifié, cette qualification pouvant être acquise à partir de Bac+2 sans grande difficulté et avec peu d'investissement pour peu que nos écoles, nos universités et nos gouvernements y croient..
Si le budget des établissements d'enseignement en général permettait de passer commande de matériau éducatif sous toutes formes électroniques, des petites officines verraient rapidement le jour qui se spécialiseraient dans le domaine.
Cela ferait faire un grand bond en avant à l'enseignement à distance qui, comme chacun sait est source de grandes économies tout en permettant une plus longue formation continue.

lundi 12 juillet 2010

Bataves vs Catalans/Castillans

Je n'ai guère l'habitude de commenter le résultat d'un match de foot, mais je vais déroger à cette règle et même prendre parti:
Je suis heureux que l'Espagne ait pris le dessus sur la Hollande pour plusieurs raisons:
1- si la Hollande avait gagné, les flamands de Belgique qui s'accrochent vaille que vaille à la néerlandophonie auraient trouvé là de quoi pavoiser et de quoi enfoncer un peu plus les wallons pour qui j'ai la plus grande sympathie..
2- si la Hollande l'avait emporté, les pays du nord de l'Europe, rigoureux, disciplinés, économes, presqu'austères, respectueux des critères de Maastricht (tiens, c'est pas orangiste ça ?) nous surineraient encore et encore qu'on forme avec l'Espagne, la Grèce et l'Italie, tous des perdants, un bel arc de l'Europe du Club Med, des cancres quoi..!!!
3- si la Hollande avait gagné, le football y aurait perdu en créativité, naïveté, beauté tant les bataves se sont acharnés à casser le jeu...
Je suis heureux que l'Espagne ait remporté cette coupe du monde, parce qu'elle en avait besoin pour:
-1 se relancer économiquement en reprenant confiance..
-2 peut-être se réconcilier avec elle-même afin que basques, catalans, castillans, galiciens et andalous décident ensemble de leur avenir, qu'il soit commun ou non..

Je finis en souhaitant que la vague de vacanciers hollandais qui peuplent les côtes catalanes en été reçoivent le meilleur accueil et montrent pour une fois un peu de respect à ces peuples du midi dont le tort est de déborder de joie de vivre..

vendredi 9 juillet 2010

Demorand sur Europe1

Demorand ne manquera plus puisqu'il va sur Europe1... Quoiqu'on en dise, et Ruquier en est la meilleure preuve, on ne peut que se droitiser quand on déboule chez Elkabach, quand bien même ce "serait" pour des raisons d'horloge biologique...
Mais que voulez-vous! France-Inter avec Jean-Luc Hess (l'homme qui s'écoutait parler du temps où il occupait la tranche 15-16, cela fait longtemps, je le concède...) et Philippe Val (Charlie-Hebdo s'en sort sain et sauf), ce n'est plus la gauche, ce n'est pas encore la droite! mais c'est quoi alors!
Faites donc un geste, messieurs... rendez-nous Stéphane Guillon et Didier Porte..! On vous pardonnera votre égarement après ça, c'est promis!